I-LIKE MAGAZINE

UV-A et UV-B, quelle est la différence ?

Thème: KnowHow Jeudi 6 juin 2019 By i-like Team

Grâce à la lumière du soleil, notre capacité physique et mentale augmente. Même de petites quantités de soleil stimulent la régulation hormonale et la production de vitamine D. En outre, la fonction du système immunitaire augmente durablement.

 

Mais le soleil n’apporte pas que des résultats positifs pour notre peau.

Les rayons UV-A à longues ondes pénètrent profondément dans l’épiderme (sous-cutané) et peuvent, à long terme, endommager de manière irréversible les fibres de collagène. L’élasticité et sa fonction de rétention d’eau sont perdues. La peau devient flasque, se ride fortement et se flétrit visiblement. Conjointement avec les radicaux libres, cela favorise un vieillissement accéléré de la peau induit par les UV. C’est l’acidification massive qui peut provoquer les changements cellulaires dégénératifs.

Les longueurs d’ondes et leurs effets biologiques :

UV-A 315-380 nm sont des ondes longues qui

  • parviennent jusqu’au derme
  • causent une pigmentation directe (changement conformationnel de la mélanine) - bronzage de courte durée qui ne dure que quelques heures, pratiquement pas d’écran solaire
  • endommagent le collagène - la peau perd de son élasticité et vieillit prématurément
  • causent un risque élevé de mélanome par les radicaux libres
  • causent un érythème faible (produisant un coup de soleil)

UV-B 280-315 nm sont des ondes courtes qui

  • causent une formation de mélanine dans l’épiderme environ 72 heures après, pigmentation indirecte retardée, bronzage à long terme (voir la couleur de la peau) avec une bonne protection solaire
  • pénètrent moins profondément que les UV-A mais avec un effet d’érythème fort (coup de soleil)
  • conduisent à la formation de cholécalciférol antirachitique (vitamine D3) dans la peau. À ce titre, d’après des études épidémiologiques publiées après 2008, les UV-B pourraient prévenir certains cancers.
  • les rayons UV-B possèdent les plus forts effets cancérigènes avec l’apparition de carcinomes basocellulaires et de carcinomes épidermoïdes

La peau s’auto-protège par les pigments de la mélanine brunâtre et filtre ainsi le rayonnement UV dangereux. Grâce à cette auto-protection, la peau peut rester un certain temps au soleil sans protection.

L’expérience a démontré que les soins basiques ont un temps d’auto-protection trois à cinq fois plus long. C’est pourquoi le soin solaire basique pendant et après le bain de soleil est idéal pour tous les types de peau.

 

 

 

Soins bucco-dentaires

EN SAVOIR PLUS

i-like au sein de SVNM

EN SAVOIR PLUS

 

Scroll